Blépharospasme et hémispasme facial - Dr Hervé Chenal, Ophtalmologiste, Chirurgien oculoplastique et esthétique, Institut Européen de la Vision et du Regard, Nancy (54), Lorraine, France

Aller au contenu

Menu principal :

Blépharospasme et hémispasme facial

Procédures

Le blépharospasme est une maladie qui se manifeste par des contractions répétées et involontaires des muscles des paupières.

Il en existe plusieurs formes de gravité variable. Elle peut intéresser un seul côté (hémispasme) ou les 2 côtés. Le blépharospasme peut être isolé, ne concernant que les paupières, ou s’accompagner de contractions d’autres muscles de la face (syndrome de Meige) ou d’autres parties du corps (dystonies généralisées).

La cause du blépharospasme ou du syndrome de Meige reste encore actuellement inconnue.

Parfois, pour l’hémispasme facial, la raison est une irritation du nerf facial par une artère cérébrale. Le bilan radiologique permet de le déceler et parfois un traitement neuro-chirurgical est envisagé.
En l’absence de traitement, la maladie s’aggrave avec une gêne considérable, par les mouvements anormaux dans la vie courante.

Le traitement de référence est l’injection de toxine botulique.
Il s’agit d’une substance extraite et purifiée à partir de l’agent responsable du botulisme. Elle est injectée à des doses très faibles dans les muscles ciblés des paupières et de la face afin d’arrêter les contractions musculaires anarchiques en bloquant la transmission de l’influx nerveux entre le nerf et les muscles.
L’effet permet de soulager pendant une période de quelques mois, mais nécessite des injections régulières pour un effet durable.

Si les injections sont insuffisantes, il peut être nécessaire d’intervenir chirurgicalement.
Plusieurs techniques existent. Elles consistent toutes en l’ablation partielle ou isolée des différents muscles atteints.
Dans la cas particulier de l’apraxie d’ouverture : les paupières se ferment tellement fortement qu’il est quasi impossible de les ré-ouvrir, une suspension des paupières au front par la mise en place de bandelettes peut être nécessaire.

Pour en savoir plus : Fichier PDF
Fiche d'information conçue sous l'égide de la Société Française d'Ophtalmologie SFO et
du Syndicat National des Ophtalmologistes de France SNOF


Dernière mise à jour de cette page : janvier 2018

Copyright © 2016-2018  Artès Web Tous droits réservés.    Mentions légales


 
Retourner au contenu | Retourner au menu