Chirurgie orbitaire - Dr Hervé Chenal, Ophtalmologiste, Chirurgien oculoplastique et esthétique, Institut Européen de la Vision et du Regard, Nancy (54), Lorraine, France

Aller au contenu

Menu principal :

Chirurgie orbitaire

Procédures

L’orbite est une région anatomique située autour du globe oculaire, délimitée par un cadre osseux composé de nombreux os. Elle comprend 7 muscles, la glande lacrymale, le globe oculaire et le nerf optique. L’ensemble de ces tissus est entouré de la graisse orbitaire elle-même parcourue par des vaisseaux sanguins et lymphatiques et des nerfs.

Cette région peut être le siège de pathologies :

Inflammatoire : il s’agit d’une masse de taille variable qui se développe dans ces tissus entraînant ou pas de signes ophtalmologiques  (selon la taille et la situation). Le diagnostic sera radiologique et biologique quelques fois aidé de biopsies. Le traitement varie selon les pathologies retrouvées, en règle générale, il s’agira d’un traitement médical. (médicaments, radiothérapie).

Tumeur bénigne : le diagnostic est réalisé par les examens cliniques, radiologiques et +/- biologiques. Le traitement est adapté à l’étiologie retrouvée.

Tumeur maligne : l’orbite est un site anatomique rarement atteint par un cancer qui peut envahir et détruire les structures avoisinantes et aussi essaimer à distance. Le traitement dépendra de la nature exacte de la tumeur, déterminée après analyse, et pourra comprendre des traitements chirurgicaux, médicaux (chimiothérapie, radiothérapie), complémentaires dans le cadre de protocoles bien établis avec un suivi très régulier.

Pour en savoir plus : Fichier PDF
Fiche d'information conçue sous l'égide de la Société Française d'Ophtalmologie SFO et
du Syndicat National des Ophtalmologistes de France SNOF

Malformation vasculaire : il s’agit d’une déformation d’un des vaisseaux contenu dans l’orbite. Après diagnostic clinique et radiologique, le traitement selon le type précis de lésion, la situation anatomique et le type de vaisseaux pourra être soit chirurgical, soit radiologique en milieu spécialisé «neuroradiologique». Il consiste alors à apporter le traitement par l'intérieur même du réseau vasculaire.

Abcès : Il s’agit d’une infection qu’il faut drainer chirurgicalement et traiter par antibiothérapie.

Maladie de Basedow : c’est une entité spécifique où une maladie auto-immune de la thyroïde va créer des désordres inflammatoires de l’orbite.
Les signes sont des inflammations plus ou moins fortes avec rougeurs des yeux, gonflement des paupières, rétraction des paupières, exorbitisme (exophtalmie) et voire même strabisme. Ils peuvent être isolés ou combinés.
Le traitement est double :
• Chirurgical : pour les atteintes de l’orbite et des paupières,
• Médical pour l’atteinte thyroïdienne.

Strabisme : Il se définit comme une déviation des yeux avec une répercussion esthétique et surtout un désordre plus ou moins grave de la vision.

  • Chez l’enfant (même très jeune), son traitement nécessite une prise en charge ophtalmologique et rééducative par l’orthoptiste afin d’assurer un bon développement visuel. Si celui-ci n’est pas bien conduit ou si les traitements sont mal suivis, le risque d’amblyopie (baisse de la vision de l’œil dévié) peut être définitif et profond. Une intervention chirurgicale est le plus souvent nécessaire selon la forme et l’âge de l’enfant. Il faudra par la suite assurer une surveillance très régulière jusqu’à l’âge adulte car il existe des récidives possibles même après un traitement médico-chirurgical parfaitement bien conduit.

Le traitement chirurgical se fera sous anesthésie générale pour permettre de faire disparaitre ou réduire la/les déviations de l’œil/des yeux, en agissant sur les différents muscles responsables des mouvements oculaires. La chirurgie peut se faire sur un œil ou les deux.

  • Chez l’adulte, il peut s’agir :

> Soit d’un strabisme de l’enfance, mal traité, ou d’une récidive tardive
> Soit par paralysie d’un des muscles oculaires.
Le traitement sera alors médico-chirurgical avec la possibilité dans certains cas très précis d’utiliser de la toxine botulique

Pour en savoir plus : Fichier PDF
Fiche d'information conçue sous l'égide de la Société Française d'Ophtalmologie SFO et
du Syndicat National des Ophtalmologistes de France SNOF

Chirurgie mutilante de l’œil

  • L’énucléation est l’ablation chirurgicale du globe oculaire

  • L’éviscération est l’ablation chirurgicale du contenu du globe oculaire en conservant l’enveloppe de l’œil : la sclére

Le but de l’énucléation est de retirer l’œil lorsqu’il est atteint d’une lésion évolutive (non traitable par une autre méthode) ou quand l’œil non voyant est source de douleurs et de modifications esthétiques ou encore en cas de risque d’ophtalmie sympathique (mise en danger de l’œil sain par l’œil traumatisé).
L’éviscération est une alternative si l’enveloppe de l’œil peut être utilisée en cas d’absence de lésion tumorale.
La particularité de ce type de chirurgie est qu’il faudra combler la perte de volume orbitaire dûe à l’ablation de volume du globe oculaire par un implant intra-orbitaire dont la taille et le volume sera adapté à chaque orbite pour permettre l’adaptation d’une prothèse oculaire pour un résultat esthétique. Cette adaptation est réalisée par un oculariste, en plusieurs étapes.

Pour en savoir plus : Fichier PDF
Fiche d'information conçue sous l'égide de la Société Française d'Ophtalmologie SFO et
du Syndicat National des Ophtalmologistes de France SNOF

Chirurgie des cavités orbitaires

Sous ce terme sont rassemblées toutes les interventions portant sur la région orbito-palpébro-conjonctivale ayant pour objectif la réhabilitation et la réfection du contenu intra-orbitaire, permettant le port d’une prothèse oculaire, la plupart du temps après une chirurgie mutilante du globe.

Les techniques sont extrêmement diverses selon les étiologies, les tissus atteints, les antécédents et pourront faire appel :

  • à des changements d’implants

  • à des greffes dermo-graisseuses

  • à des lipostructures

  • à des greffes de muqueuses ou osseuses

  • voire même à l’utilisation de biomatériaux.

Pour en savoir plus : Fichier PDF
Fiche d'information conçue sous l'égide de la Société Française d'Ophtalmologie SFO et
du Syndicat National des Ophtalmologistes de France SNOF


Dernière mise à jour de cette page : mai 2018

Copyright © 2016-2018  Artès Web Tous droits réservés.

Mentions légales  Politique de confidentialité


 
Retourner au contenu | Retourner au menu